AFRICAN CLEAN CITIES PLATFORM

À propos de lʼACCP

À propos de lʼACCP
Contexte
Problèmes de gestion des déchets en Afrique

Actions et évènements

Évènements à venir
Évènements passés
Newsletter

Publications

Publications
Exemples de supports pédagogiques

Contexte

Parallèlement à la croissance économique et à lʼurbanisation, les problèmes de gestion des déchets sʼaggravent dans les
pays africains, à cause dʼune insuffisance des services de collecte et un traitement inapproprié. Le dumping illégal et le
brûlage de déchets ont des effets nuisibles sur lʼenvironnement et la santé humaine, ainsi que sur les activités
économiques. Ces pratiques risquent dʼentraîner la propagation de maladies infectieuses et dʼorigine hydrique, en
particulier dans les zones où la population est concentrée.

Dans de nombreux pays dʼAfrique, la priorité politique de la gestion des déchets est encore basse.
Par conséquent, les gouvernements locaux ne disposent ni de ressources financières et humaines, ni dʼéquipements et
dʼinstallations suffisantes, et manquent également de capacités de fonctionnement et de maintenance.
En 2015, la population urbaine en Afrique sʼélevait à 490 millions dʼhabitants (soit 41,2 % de la population totale), mais elle
ne cesse dʼaugmenter et devrait tripler dʼici à 2050.
*Nations unies (2018), Prévisions sur lʼurbanisation dans le monde
La prise en charge durable du coût de lʼassainissement urbain représente un énorme défi pour les pays africains, car le
revenu moyen est relativement faible par rapport aux villes asiatiques.

Les Objectifs de Développement Durable (ODD), adoptés en septembre 2015, comprennent des objectifs spécifiques pour
la gestion des déchets, tels que la cible 11.6, qui vise à « réduire dʼici à 2030 lʼimpact environnemental négatif des villes par
habitant, y compris en accordant une attention particulière à la qualité de lʼair et à la gestion des déchets généraux ».
Des efforts considérables sont attendus de la part de chacun de ces pays pour établir leurs propres objectifs nationaux et
surveiller leurs progrès avec les méthodologies établies par les agences des Nations Unies.

Cʼest pour répondre à ces défis et avec lʼobjectif de faire des villes africaines des lieux propres et sains que la Plate-forme
Africaine des Villes Propres (ACCP) a été créée en avril 2017 à lʼinitiative du Ministère de lʼEnvironnement du Japon, de
lʼAgence japonaise de coopération internationale (JICA), du Programme des Nations unies pour lʼenvironnement (PNUE), du
Programme des Nations unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) et de la ville de Yokohama.
Nos activités, quʼil sʼagisse de lʼorganisation de réunions générales, de la création de différentes lignes de conduite et
supports pédagogiques, de la planification de voyages dʼétudes, etc., sont centrées sur ces trois visions :
(1) Partage des connaissances et réseautage
(2) Encouragement à la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) relatifs à la gestion des déchets
(3) Promotion de lʼinvestissement dans le domaine de la gestion des déchets